Comment réagir en cas de fièvre ?

reagir-en-cas-de-fievre

Quoi de plus inquiétant pour les parents qu’un bébé fiévreux ? En effet, la fièvre est généralement le signe d’une infection, d’une maladie quelconque ou d’un changement corporel chez un enfant en bas âge. Pareil que chez les grands, la fièvre se présente comme une élévation de température au-delà de la normale c’est-à-dire qu’elle dépasse les 38°. La réaction est certes normale car l’organisme lutte contre l’infection, elle n’est donc pas forcément très grave. Toutefois, en tant que parent ou maman, l’inquiétude est naturelle.

Qu’est-ce que la fièvre ?

Avant de répondre à la question comment réagir en cas de fièvre, il est important pour les parents de connaitre ce que c’est une fièvre. En réalité, ce n’est pas une maladie mais plutôt le signe d’une maladie comme étant déjà dit. Habituellement, c’est une réaction qui indique que l’organisme de l’enfant se bat contre une infection bactérienne ou virale. Dont le but d’éliminer le virus, le corps fait augmenter volontairement sa température interne. Cette élévation de température motiverait le système immunitaire. En ces sens, la fièvre est un allié naturel qui confirme que les mécanismes de défense du corps fonctionnent normalement plutôt qu’un antagoniste à combattre.

Ce n’est pas la gravité de la maladie qui définit le degré de fièvre. Alors pour déterminer comment réagir en cas de fièvre, les mamans doivent plutôt s’inquiéter à l’état général de leurs enfants. Si ces derniers présentent une fièvre légère mais qu’ils somnolent ou deviennent irritables, leurs états sont plus inquiétants que ceux des enfants qui ont une forte fièvre mais qui conservent un bon état général.

Les bons gestes à adopter

La fièvre se manifeste comme une élévation brusque de la température du bébé. On doit alors prendre la température pour déterminer le niveau de la gravité de la situation. Si elle est en dessous de 39°5, on peut encore faire les soins chez-soi. Au-delà de ce seuil, mieux vaut tout de suite aller consulter un médecin. De même si la température ne baisse pas au bout de 24 heures, il est conseillé d’aller chez le spécialiste. Il y a plusieurs méthodes au choix qu’on puisse utiliser pour prendre la température du bébé (voie buccale, sous l’aisselle, etc.).
Si la situation n’est pas critique, on n’a qu’à faire baisser la température de l’enfant. Pour ce faire, on lui ôte ses vêtements et on le laisse à découvert. Il faut quand même lui envelopper d’un vêtement léger. On peut ensuite mettre un gant de toilette ou une petite serviette mouillée sur son front pour l’apaiser.

Comme médicament, on recommande toujours le paracétamol. C’est le remède de prédilection contre la fièvre. Il peut prendre plusieurs formes : solution buvable, suppositoire etc. ; ou plusieurs noms : efferalgan, dolliprane etc. Dans tous les cas, il faut toujours respecter les doses prescrites par les médecins selon l’âge ou le poids de l’enfant. En première intention, il ne faut pas utiliser le médicament en alternance ou en association avec d’autres médicaments. Il est également recommander de vérifier que le bébé n’a pas déjà pris le même antipyrétique et de vérifier quels genres de médicaments il supporte ou ne supporte pas.

Dans le cas où les premiers soins ne semblent pas porter ses fruits, emmener le bébé chez le médecin est le geste le plus rationnel à faire. Cela évite toute complication.

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

Nous serons ravis de vous lire

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password