Parole de Céline : Le bonheur d’allaiter un bébé

C’est mon tout premier bébé, et je ne sais pas pourquoi mais je tenais absolument à l’allaiter.

Pour moi c’était super important. Avant l’accouchement, je stressais autant d’avoir assez de lait que d’avoir une puce en bonne santé. Sisi, je vous jure, je ne sais même pas comment ça m’est venu mais plus la date fatidique avançait, plus je me renseignais sur tout ce qu’il y a à savoir sur l’allaitement. On ne sait jamais, mieux vaut prévenir que guérir, alors moi j’ai englouti un max sur le sujet histoire de savoir quoi faire en cas de pépin. Et pépin il y eu, croyez moi, même que pépin, c’est un bien joli mot, moi c’était plutôt noyau d’avocat…

Ça ne fait que 3 mois à peine que je l’allaite, mais j’ai l’impression d’en connaître un rayon à ce sujet désormais. Entre le tire-lait que j’utilise depuis qu’elle a un mois, le choix  et surtout la taille des sou-tifs d’allaitement, les crevasses du début, l’engorgement au moment de ma première, puis deuxième montée de lait, la conservation du lat maternel au frigo, au congélo, les biberons, la stérilisation, les baisses de régime, j’ai l’impression d’être devenue une experte en la matière.

Allez-y, demandez-moi quelque chose sur l’allaitement, je pense sincèrement que je suis super calée. Ils devraient faire des cours d’allaitement, j’aurais une super note je suis sûre.

Entre les forums de doctissimo, magicmaman, auféminin.com, la leche league, les livres sur l’allaitement, les tonnes de magazines neuf mois et autres que j’ai lu, ben, je devrais donner des cours, tiens, c’est pas bête.

Tout ça pour en venir au fait que je passe toujours par des phases plus ou moins longues de grand doute: je me dis que je n’ai pas assez de lait, ou qu’il n’est pas assez nourrissant, vu qu’elle ne prend pas beaucoup, ma puce, que je devrais peut-être lui donner un biberon de complément, le soir, que finalement, c’est pas la mort de lui donner un lait autre que le mien.

Et puis je me ressaisis aussitôt et là je me dis, mais non, ne sois pas stupide, tu veux l’allaiter au sein uniquement pendant 6 mois, tu y arriveras. Goute que goute, heu non, coûte que coûte… D’ailleurs, à quel prix, je me le demande bien, parce que je vous le dis moi, allaiter, c’est super chiant, et c’est super dur.

J’adore la voir collée tout contre moi, sentir sa chaleur, la voir sereine, épanouie. Çà, c’est sûr, c’est un sentiment incroyable. J’adore sentir l’odeur de mon lait, sur elle, je trouve que ça sent bon, mon lait.

Et j’adore savoir que je fais ce qu’il y a de mieux pour sa santé, son système immunitaire, que je suis en train de la renforcer de l’intérieur, ah oui, ça c’est le top. Là je me sens fière, je me dis que ça vaut la peine de se décarcasser pour sa santé.

Oui mais à part tout ça, l’allaitement, ben c’est pas toujours commode.

J’arrive très bientôt au cap des 3 mois, ou il parait que les bébés ont des pics de croissance. Les 3 mois de ma puce, c’est dans 9 jours exactement. Et bien depuis peu, j’ai l’impression de ne pas assez la nourrir, j’ai l’impression qu’elle a encore faim après chaque tétée, et puis hier, tiens, elle a réclamé quasiment toutes les 2 heures, alors moi, en mère toujours angoissée, ben je m’inquiète.

Je sais que je ne devrais pas, que c’est sûrement son pic de croissance plus tôt, qu’elle mouille super bien ses couches, qu’elle sourit beaucoup, elle est super éveillée, donc tout va bien, mais quand je vois mes seins, je pense qu’ils ne sont pas bien gros, et qu’ils ont tendance à être vite vidés en ce moment…

Avant, pendant longtemps, elle m’a fait 6 tétées par jours, à 3 heures d’intervalle la journée, voire plus, et entre 6 et 8 heures la nuit. Et je ne lui donnais qu’un sein à la fois.

Mais en ce moment, c’est plutôt 7 à 8 tétées par jours, bien plus rapprochées, et même la nuit elle me réclame vers 2 heures, ce qui est super inhabituel.  Et c’est les deux seins à chaque fois.

Allaiter, c’est dur.

Non seulement tu stresses que ton bébé ne grossit pas assez vite, mais en plus tu ne peux pas trop bien prendre soin de toi, les crèmes amincissantes, c’est niet, les huiles essentielles contre la cellulite et les vergetures, c’est niet. Le sport, ben tant que tu n’as pas repris de la force dans le périnée, c’est pas bon non plus.

Bref, il ne te reste que le chocolat pour te consoler. Sauf que le chocolat, ça constipe, et avec les hémorroïdes, ouille ouille ouille.

En plus, y’a que toi qui peut te lever la nuit, tu ne peux pas te reposer sur ton cher et tendre pour prendre le relais quand t’es morte de fatigue. Dans ces moments, là, quand tu l’entends et que tu viens à peine de t’endormir, je ne te dis même pas ce que tu penses de ton homme, cet espèce de fainéant à deux balles, égoïste, macho et compagnie. Sauf que bon, Noa, c’est toi qui l’a voulu, cet allaitement, je te rappelle.

Et pareil, quand mamie vient garder ta puce, ou la promener, ben tu as deux solutions: soit tu restes dans le coin, histoire de pouvoir dégainer en moins de deux dès que le moindre chouignement se fait sentir, soit tu tires ton lait, mais si tu es dans le même cas que moi, le tire-lait, c’est atroce, ça fait mal, ça tire trois pauvre gouttes en une heure, et ça te démoralise, car tu penses ne pas avoir assez de lait pour nourrir ta puce.

Bon ok, y’a pas de biberons à laver, et c’est gratuit. Mais quand j’y pense, le lait maternel, le mien en tout cas, il est tellement digeste, qu’elle fait pipi et caca beaucoup plus vite, donc beaucoup plus de couches à changer, et à acheter…C’est pas si rentable que ça cette affaire quand j’y pense…

C’est pour ça que je me sens si fatiguée…Je comprends mieux…Entre les couches, l’allaitement, le mouche-bébé, parce que oui, ma puce a le nez encombré, allez savoir pourquoi, avec la tonne d’habits que je lui met…Ben je suis naze, broken, kaputt, morte, dead.

D’ailleurs, sur ce, je vais faire un petit somme moi.

Ah non, mince, je l’entends, elle vient de se réveiller, c’est reparti mon kiki, et encore un tour de tétée, un!

ARRRRRRGGG Pourquoi je voulais allaiter, moi, déjà?

Parole de maman

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  
2 Comments
  1. Reply
    DIETISSIMO
    55.00
    30 septembre 2015 at 14 h 52 min

    Fais toi confiance! parce que oui en allaitant on peut rencontrer des difficultés, mais c’est de mon point de vue loin d’etre dur!

    Bravo pur ta persévérance en tout cas!

    Je suis maman d’une petite fille de 5ans qui a été allaité 1 an, et maman d’une petite fille de 1an toujours allaitée 😉 Pas prete de passer le flambeau à Mme la vache

  2. Reply Photo du profil de remcel
    remcel84
    155.00
    29 janvier 2016 at 11 h 30 min

    Bonjour,
    je pense que l allaitement, il faut le « sentir » en avoir vraiment envie et ne pas le faire parce que l on nous dit que c’est bien!
    Pour ma part, je me posait pas de question, et cela c’est bien passé…jusqu’au jour ou mon fils a preferé le bib au sein… mais quand l’on est pas stressée, cela se passe tout seul.
    cela a été une tres belle expérience, mon fils a 5 ans aujourd’hui et j’attends son petit frére pour juin et je compte bien faire de meme!!!

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password