Comment choisir son transat bébé ?

comment-choisir-son-transat-bebe

Outre son berceau et sa poussette, le bébé passera une grande majorité de son temps jusqu’à environ son sixième mois dans son transat. Comme tous les autres équipements et matériels pour nouveau-né, la question comment choisir son transat bébé pourrait être problématique pour les parents. Malgré le nombre de modèles disponibles sur le marché, en faire le choix est difficile. De plus, les parents n’ont pas les mêmes besoins en matière de fonctionnalité et de physionomie en matière de transat. Selon l’usage que l’on fera et l’espace dont on dispose, le transat sera plus ou moins imposant, fonctionnel et d’une finition particulière.

Pourquoi un transat ?

On se demande souvent à quoi sert un transat si l’on possède déjà une chaise haute ou une poussette ? Il faut savoir qu’un bon transat doit pouvoir donner à minima deux positions : assise et semi-allongée. S’il permet à l’enfant de se coucher complètement, c’est encore mieux. Il représente alors un bon endroit pour faire la sieste, pour dormir et des fois pour manger à l’enfant.

En moyenne, les transats s’adaptent aux enfants âgés de 0 à 6 mois. Mais certains fabricants conçoivent des modèles qui peuvent supporter le poids des bébés jusqu’à leur neuvième mois.

Les critères à considérer lors de l’achat

L’inclinaison : comme étant déjà dit, deux positions au minimum doivent être possibles avec un transat. Mais il y en a ceux qui peuvent offrir jusqu’à 5 positions voire plus. Et bien sûr, le prix dépend du modèle choisi.
La sécurité : quelle que soit la marque et quel que soit le modèle, ce matériel doit être équipé d’un bon et d’un harnais. Rien ne sert de dépenser de l’argent pour un équipement qui met en danger le bébé.

La stabilité : en grandissant, le bébé s’agitera de plus en plus. Il apprendra à bouger ses membres. L’immobilité du transat est alors très importante. Si par malheur il se renverse, le bébé sera blessé. Il est conseillé aussi de le poser sur un endroit stable et jamais en hauteur. Si l’on choisit l’option balancelle, il faut redoubler de prudence et optimiser encore plus la sécurité. L’idéal pour cette option est de préférer un transat muni d’une barre de sécurité.

L’encombrement : lors de l’achat, il faut accorder une valeur particulière au poids du transat puisque c’est un équipement qu’on transportera partout. Mieux vaut aussi choisir un modèle facilement démontable et pliable pour faciliter le rangement. On les appelle les modèles « nomades ».

L’entretien : quand on répond à la question comment choisir son transat ? Ce critère est souvent négligé mais il est pourtant important. Un modèle déhoussable avec une housse lavable est idéal surtout si l’enfant commence à prendre ses premiers repas. Des housses universelles sont disponibles sur le marché. En général, elles s’adaptent peu avec les ouvertures notamment pour y faire passer le harnais de sécurité.

Les accessoires : plusieurs fabricants équipent leurs transats de pare-soleil, des réducteurs ergonomiques ou encore des arches de jeu. Ces derniers sont vraiment utiles pour l’éveil et le développement intellectuel de l’enfant.

Cette liste est juste basique, elle n’est pas exhaustive. Certains privilégient des critères plus que d’autres en fonction de leurs besoins et de leurs attentes. L’essentiel lors de l’achat est de trouver un produit qui répond au confort et qui permet à l’enfant de s’épanouir complètement.

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous serons ravis de vous lire

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password