Comment punir un ado ?

comment-punir-un-ado
L’adolescence est plutôt l’âge où tout devient difficile tant pour l’enfant lui-même que pour les parents. Outre les transformations corporelles dues à la puberté, il y a aussi les changements du caractère. Et quand on entre dans l’âge de l’adolescence, on est à mi-chemin entre l’enfance et la jeunesse. On pense souvent qu’on est déjà adulte alors désobéir est plutôt normal puisqu’on prétend déjà tout savoir. Certains parents le comprennent, d’autres non. Puis ils oublient souvent que quand ils étaient eux aussi des ados, ils étaient des petits indociles. Toutefois, les parents ne doivent pas non plus se laisser aller. Ces mômes qui bientôt seront des grandes personnes ont besoin d’être toujours recadrés et alertés bien qu’ils continuent de n’en faire qu’à leur tête. Mais comment punir un ado qui continue à enfreindre impunément les disciplines ?

Pourquoi punir ?

Comme avec les enfants en bas âge, il est toujours nécessaire de se faire respecter pour les moindres des choses. Mais obtenir le respect d’un ado, c’est difficile. Il faut alors instaurer des règles et mettre en œuvre des punitions ou sanctions dont le but de le recadrer et de le faire comprendre qu’il est toujours sous la responsabilité des grandes personnes.

Mis à part le respect pour autrui, la punition est également un moyen de faire comprendre à un ado qu’il serait responsable de ce qui lui arriverait à lui-même si jamais il fait des bêtises. Il doit admettre qu’entre ses actes et les punitions, ce n’est qu’une question de cause à effet qu’il doit assumer.

Les réparations, des punitions efficaces

Savoir réparer sa faute, c’est ce qu’un ado doit ressentir et comprendre après une punition. Les sanctions qui lui ont été infligé ne sont que les fruits de ses propres faits. Elles lui sont tombées puisqu’il a manqué à ses obligations. Si l’ado a offensé une autre personne, il doit lui présenter des excuses. Il doit savoir réparer tout ce qu’il a mal fait.

Il arrive par exemple qu’il rentre tard. La prochaine fois, il doit rentrer plus tôt. Et s’il continue, on peut enfin lui priver de sortir.

En somme, on conseille aux parents d’infliger des sanctions permettant de réparer les choses coup par coup pour mettre l’ado à contribution sans lui priver de quelque chose qui pourrait représenter son loisir.

La violence physique n’est pas une solution !

Bien que les manières de l’ado donnent vraiment envie de lui mettre une gifle, il faut savoir se retenir. Les parents doivent se mettre en tête que la violence physique est un aveu de faiblesse et c’est une solution adoptée par ceux qui n’ont plus d’arguments plausibles. De plus, c’est un mauvais exemple pour l’ado qui croirait que la violence pourrait être une solution à tout. Plus grand, il sera un homme qui lèvera ses mains sur sa femme et ses enfants.

Rien ne sert non plus d’hurler. Plus on monte la voix, moins on ne se fait entendre. Il faut tout simplement bien se redresser et lui faire comprendre par le regard qu’on est bien fâché ou qu’on est bien déçu de ce qu’il a fait. Mieux vaut préférer un silence bien posé qu’un long discours vain puisqu’il n’en retiendra rien.

Dans toutes les circonstances, il faut toujours privilégier la communication. Certes, on n’aura pas toutes les réponses à toutes les questions d’un ado. On peut quand même lui montrer à tout moment qu’on tient à lui et qu’on le soutient.

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

Nous serons ravis de vous lire

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password