Les différentes étapes de l’accouchement

les-differentes-etapes-de-laccouchement
Nul ne peut prédire le déroulement de l’accouchement et combien de temps il va durer. Toutefois, il est possible de décrire les différents passages probables qu’une mère traversera. En général, un accouchement normal se passe entre la 37e et la 42e semaine de la grossesse. Dans la plupart des cas, il y a quatre étapes après la perte des eaux : le travail, la descente avec la naissance du bébé, l’expulsion du placenta et la période de rétablissement. Bien sûr, certaines mères ne passent pas par certains de ces stades, d’autres passent par l’étape césarienne, cicatrisation etc. Les étapes varient en fonction de l’état de santé de la femme et de son bébé. Il n’est pas obligatoire de les suivre toutes, l’essentiel est de réduire voire d’éliminer les risques pour eux.

Le travail

Une fois que la maman commence à ressentir des contractions de plus en plus fréquentes et de plus en plus intenses, on peut dire que le travail débute. La poche des eaux peut être rompue ou pas à ce stade selon les cas. Cette première partie de l’accouchement se termine par l’ouverture du col de l’utérus à environ 10 cm. Elle varie de 7 à 16 heures et comporte trois phases dont la phase de latence, la phase active et la phase de transition.

La descente et la naissance du bébé

C’est à partir du moment où le col de l’utérus s’ouvre complètement que débute la descente et la naissance du bébé. En général, cette partie est plus longue pour les femmes qui ont peu de souffles et de force. Selon les dires, elle est également plus longue pour celles qui accouchent pour la première fois. C’est pendant cette partie qu’on mette en œuvre tous les savoirs et les exercices pour pousser. Certaines mères arrivent à expulser sans difficultés leurs bébés d’autres nécessitent des assistances (forceps, ventouses etc.). Il arrive même qu’on ait recours à la césarienne en cas de complication.

Quand le bébé arrive, il faut privilégier le contact peau à peau. Cela permet à la maman de libérer l’ocytocine et au bébé de stabiliser sa respiration et sa fréquence cardiaque tout en le gardant au chaud. C’est également un moment de privilège qui marque le début de la relation entre les deux.

L’expulsion du placenta

Quand le bébé sort du ventre de sa mère, le placenta de celle-ci se décolle naturellement. Normalement, il devrait être expulsé au plus tard 30 minutes après la sortie du bébé pour éviter les complications. Il arrive qu’on demande à la maman de pousser un peu pour faciliter sa sortie.

On administre une dose d’ocytocine à la maman pour optimiser l’expulsion spontanée du placenta et limiter les risques d’hémorragie.

Dans le cas où l’on dépasse le délai prévu, ou si jamais il y a un saignement trop excessif qui peut mettre la maman en danger, il faut retirer le placenta manuellement ou chirurgicalement.

La période de rétablissement

Entre la joie d’avoir réussi la tâche et l’ébullition avec les proches de recevoir le plus grand cadeau que la vie puisse offrir, la mère est aussi fatiguée. Il lui faut alors un bon moment pour se rétablir et pour regagner de la force. C’est également un moment particulier pendant lequel mère et bébé font connaissance et se découvrent mutuellement.

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

Nous serons ravis de vous lire

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password