Parole de Julie : Les joies du maternage :(

Cette nuit, ma p’tite chérie m’a offert le plus beau cadeau du monde: une nuit entière sans tétée, hourrraaa! Oui, mais bon, j’ai eu à peine le temps de me réjouir parce que j’avais un rendez-vous médical super important, à midi.

 

J’étais pas sûre de vouloir partager ça avec vous, et puis après coup, je me suis dit que je suis chez moi, alors je fais comme je veux, et pis si ça peut aider quelqu’un ou plutôt quelques unes, et bien je serais ravie. Alors je préfère prévenir les âmes sensibles, ce qui va suivre est très cru, voire même un peu gore sur les bords. Bon je me lance.

 

infirmiere bebe

 

Je me suis donc rendue à ma visite médicale, également liée à un cadeau de ma puce, mais cette fois-ci empoisonné le cadeau, malheureusement: j’ai nommé, mes meilleures amies . . . . . . . . . . . . . . les hémorroides….hourra! Oui, donc j’ai dû surmonter ma peur bleue du médecin des maladies digestives, à savoir le proctologue.

Heureusement, c’était une femme, super sympa du reste, et ça na pas été si atroce que ça. Je m’en faisais toute une montagne, bien plus qu’une visite chez le dentiste, alors qu’en fait, ça a été rapide, indolore, et je m’en suis sortie avec seulement des médocs à prendre pendant un mois, c’est tout! Si vous saviez comme j’étais soulagée, je croyais que j’allais avoir une opération, bête comme je suis moi…

Et oui, je ne connaissais pas ces sales bêtes avant de tomber enceinte, et puis tout doucement, j’ai commencé à avoir une envie de plus en plus marquée de me gratter, les premiers mois. Et ça a atteint son apogée juste après l’accouchement.

Mais pourquoi est-ce que les sage-femmes ne te préviennent pas avant, hein? Elles s’appellent bien sage, pourtant? Moi je vous le dit, elles ne portent pas vraiment bien leur nom. Elles devraient te le dire, que si tu pousses trop, pendant et après l’accouchement, que ça risque de te laisser des traces TRES désagréables. Moi, je n’en avais aucune idée, alors quand j’ai eu envie d’aller “à la selle” comme ils disent à la mater, après avoir accouché, et que j’avais du mal à…vous voyez quoi, ben  apparemment j’ai du trop pousser une seconde fois parce que je peux vous dire que j’ai eu vraiment, mais vraiment mal à peu près un mois après l’accouchement. J’ai même eu tellement mal, sans déconner, que l’accouchement m’a paru une broutille à côté, sisi, je vous jure, c’était aussi horrible que ça. Bon ok, j’ai eu la péri assez tôt, mais quand même, vous imaginez? En plus, c’est sournois ce truc, ça n’apparait pas tout de suite, ça attends bien sagement que tu te remettes de tes émotions, de ton ventre tout mou, de ton centre de gravité qui se recale, de ton allaitement qui commence à peine à bien fonctionner, et paf, ça t’attaque juste au moment où tu commences tout juste à reprendre des forces.

Je ne vais pas vous décrire les quelques scènes atroces avant que je décide d’aller chez mon toubib, mais grosso merdo, ben une séance de sport de une heure ou tu souffles, tu transpires, tu devient tout rouge, et tu te demandes quand est-ce que ça va bien finir, ben c’était plus ou moins ça. Les larmes et le sang en plus. Quasiment.

Donc voilà, j’espère que mon traitement va être efficace. Y’a intérêt en tout cas parce que je pourrais remplir tout un étage de frigo avec la quantité de médocs qu’on m’a filé. Des trucs pour l’arthrite ou l’arthrose en plus, je n’y comprends rien, mais bon, tant que ça marche, c’est tout ce que je souhaite.

Bon allez, prions pour que ma puce refasse sa nuit en entier, histoire que je puisse vraiment l’apprécier, demain.

Parole de maman

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  
1 Comment
  1. Reply Photo du profil de Doody
    doody
    0.00
    1 juillet 2016 at 6 h 01 min

    On a toujours tendance à parler que des bons côtés dans la maternité… Mais zut il y en a d’autre !! Exactement comme celui que tu viens de dire… C’est pas gl’amour, mais c’est la réalité ! 😉

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password