Quelles sont les causes de stérilité masculine ?

sterilite-masculine

Dans certains pays du monde, les femmes sont toujours pointées des doigts en cas d’infertilité dans un couple. Pourtant, une fois sur 2, les hommes peuvent être responsables de façon complète ou partielle de ce problème. Pour la gent masculine, les causes de la stérilité sont nombreuses. Pour les définir, il faut réaliser des examens médicaux ou des tests en laboratoire. Ceux-ci permettront aussi de savoir s’il y a des solutions ou si le problème est irrémédiable. Si généralement pour les femmes, il y a la ménopause pour marquer la fin de la période de fécondité, aucun arrêt brutal ne doit avoir lieu pour les hommes. Bien sûr, vers la cinquantaine, les facultés de procréation ralentissent. Mais on peut toujours rencontrer des octogénaires qui enfantent.

Connaitre l’histoire du patient

Toutes les causes de la stérilité ne sont pas les mêmes pour tous les hommes. Habituellement, les médecins débutent la thérapie par une séance interrogatoire. Cela permet de mieux lui connaitre et déjà d’appréhender les causes probables de son infertilité. On lui demande généralement comment s’est déroulé sa puberté, s’il a des antécédents médicaux, quel est son environnement professionnel, son mode de vie, etc. A partir de cet échange, le médecin traitant peut déjà déterminer si le problème est d’origine médical ou psychologique.

A partir de l’allure physique du patient, le docteur peut également considérer des hypothèses comme des éventuelles causes de l’infertilité. Les causes hormonales dues au surpoids ou représentées par une faible pilosité en sont des exemples.

Le docteur aura aussi besoin de palper les testicules pour déterminer leur taille, leur rigueur et leur sensibilité.

Les causes dites mécaniques de l’infertilité masculine

Le problème de spermatogenèse, une malformation des voies spermatiques et/ou encore une obstruction de ces dernières peuvent être une des raisons mécaniques de la stérilité chez l’homme. Ces soucis peuvent être congénitaux ou dus à des traumatismes. Si jamais il y a aussi des blessures au niveau de l’artère spermatique, une torsion testiculaire ou des hématomes intra testiculaires, le transport des spermatozoïdes pourrait être gêné.

Les hommes qui ont déjà subi des opérations chirurgicales au niveau du col de la vessie ou encore de la prostate peuvent souffrir d’une éjaculation rétrograde qui se caractérise par l’absence d’éjaculation par l’extrémité de la verge. Mais si l’on envisage faire une insémination artificielle, on peut récupérer le sperme.

Infécondité masculine : l’examen de la qualité du sperme

Pour évaluer la qualité du sperme, on effectue ce que l’on appelle un spermogramme. Cette étude permet de déterminer la longévité, la morphologie, la mobilité et la numération des spermatozoïdes. Une fois qu’on obtienne les résultats, on peut définir si le patient souffre de :

  • L’azoospermie : absence complète de spermatozoïdes dans l’éjaculation ;
  • L’oligospermie : nombre de spermatozoïdes inférieur à 30 millions par millilitre ;
  • L’asthénospermie : mobilité réduite des spermatozoïdes ;
  • La tératospermie : abondance anormale des spermatozoïdes.

Il est possible que le patient souffre d’un ou de plusieurs troubles à la fois.

Pour remédier à ces problèmes, plusieurs solutions sont encore faisables. Outre les différentes opérations chirurgicales, si le problème est lié à un disfonctionnement au niveau de l’appareil génital, il y a aussi les changements radicaux du mode de vie pour optimiser la qualité du sperme et favoriser la fertilité.

 

Enregistrer

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  

Tags:

Nous serons ravis de vous lire

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password