Qu’est-ce que la césarienne ?

cesarienne
La césarienne est une opération chirurgicale qui consiste à extraire le ou les bébés du ventre de la maman. Elle se fait sous anesthésie. Dans 95% des cas, on réalise une rachianesthésie, une sorte d’anesthésie locale. La mère est donc consciente même si elle ne ressente pas des douleurs. C’est uniquement en cas d’extrême urgence qu’on utilise l’anesthésie générale. L’obstétricien effectue une incision d’environ 9 à 10 cm sur l’abdomen au niveau du pubis de la mère. Pour atteindre l’utérus, il écarte les couches musculaires. En général, les femmes qui subissent cette opération ont encore le liquide amniotique dans leur ventre. Il doit alors être aspiré. Avant de recoudre les tissus, on doit aussi retirer le placenta. Plus d’informations concernant la césarienne !

Pourquoi une césarienne ?

L’accouchement par césarienne est généralement une obligation médicale. Mais cela n’empêche certaines femmes qui ont peur ou qui ne supportent pas la douleur des contractions et du travail de la prendre comme alternative.

Vers le terme de la grossesse, le fœtus doit se positionner à l’envers. Autrement dit, sa tête se place en bas. C’est un phénomène naturel qui se passe en moyenne entre la 3e échographie et quelques jours avant le terme de la gestation.

Dans certains cas, même après intervention du médecin ou des gynécologues, le bébé ne se retourne pas spontanément. La césarienne devient donc indispensable bien qu’elle ne soit pas obligatoire.

Actuellement, une naissance sur cinq se fait par césarienne. 12% des cas sont programmés à l’avance et les restes sont des césariennes pratiquées en urgence pour diverses raisons.

La césarienne d’urgence

Au moment de la naissance, il peut y avoir beaucoup de mauvaises surprises. Elles exigent souvent des interventions chirurgicales pour ne pas mettre la mère et l’enfant en danger. Ces cas sont :

le col de l’utérus ne se dilate pas assez ;

le bébé a du mal à descendre dans le bassin ;

le monitoring révèle une souffrance fœtale ;

l’accouchement est prématuré.

Dans ces situations, il faut agir rapidement.

La césarienne programmée

Il arrive aussi que cette opération soit préparée à l’avance. En effet, lors des différents suivis réalisés pendant la grossesse, les experts doivent déjà détecter les différentes anomalies et les divers problèmes qui nécessiteront une césarienne à l’accouchement. Elle est surtout programmée lorsque :

  • la maman a déjà eu une césarienne ;
  • le bébé est jugé trop grand par rapport aux dimensions du bassin ;
  • le bébé a une position anormale dans l’utérus ;
  • la mère a un placenta praevia ;
  • la mère souffre d’une hypertension artérielle ;
  • la mère a un taux d’albumine trop élevé ;
  • la mère souffre d’une crise d’herpès génital ;
  • le bébé semble souffrir ou il présente un retard de croissance trop important ;
  • la mère est en âge avancée (environ la quarantaine) alors qu’il s’agit de sa première grossesse ;
  • la mère attend plusieurs bébés (jumeaux, triplés etc., il se peut que la césarienne soit pratiquée pour un bébé seulement !) ;
  • la mère demande la césarienne pour convenance personnelle (soit par peur de la voie basse, pour limiter les risques, pour ne pas subir les souffrances lors du travail etc.).

Dans tous les cas, avant que l’opération se fasse, le médecin doit toujours obtenir l’accord de la mère.

 

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous serons ravis de vous lire

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password