Les risques liés à la grossesse tardive

Le mode de vie des femmes ne cesse d’évoluer en fonction de l’évolution de son environnement. A l’heure actuelle, les femmes sont devenues plus indépendantes et disposent de plus de liberté que celles qui ont vécu il y a 100 ans. Cette liberté se sent surtout dans la façon dont les femmes décident de mener leur vie en planifiant tout et en focalisant sur son activité professionnelle ou sur sa vie de famille. La tendance est actuellement à la grossesse tardive, où les femmes ne tombent enceinte que très tard par rapport aux générations passées. Or, porter un enfant au-delà de ses 35 ans peut être risqué tant pour la future maman que pour le bébé. Par ailleurs des risques complications sont aussi à craindre lors de l’accouchement.

Les problèmes de santé de la maman

Il vous faut savoir qu’au-delà de 35 ans la fertilité de la femme baisse considérablement. Ainsi, le premier risque lié à cet âge est celui de ne pas tomber enceinte. Par ailleurs, si les parents réussissent à concevoir un enfant, diverses risques et complications peuvent toucher la future maman. Tel est le cas d’une forte exposition à l’hypertension artérielle (HA) et au diabète gestationnel. Ces derniers sont tous liés à l’âge mais sont révélées par le port d’un enfant. L’hypertension peut alors provoquer le décollement du placenta  ou une pré-éclampsie. La grossesse tardive peut aussi engendrer l’obésité de la mère. Ceci-dit, le risque de fausses couches est très élevé pour une femme enceinte ayant dépassé les 35/38 ans. La consultation chez un gynécologue est d’ailleurs préconiser avant la conception de l’enfant pour les femmes de cette tranche d’âge.

Les risques pour bébé

En cas de grossesse tardive, la santé du bébé est aussi en danger. En effet, le risque qu’une anomalie chromosomique touche l’enfant augmente avec l’âge de la maman. Ainsi, le risque d’apparition de la trisomie 21 est assez élevée (il est de 1/1500 lorsque la femme a 20 ans contre 1/111 lorsqu’elle atteint les 40 ans). Outre cela, du fait que l’utérus de la future maman est moins apte à supporter la grossesse, le bébé risque de naitre prématurément et de présenter un retard de croissance. Ainsi, les femmes ayant dépassé les 35 ans doivent prendre en considération toutes ses situations avant la conception, car la vie de leurs futurs enfants sont entièrement sous leur responsabilité.

Qu’en est-il de l’accouchement ?

Une grossesse tardive peut aussi engendrer des risques de complications lors de l’accouchement. Tel est par exemple le cas du risque lié à l’hémorragie durant la délivrance qui est plus élevé que chez les femmes plus jeunes. Par ailleurs, le travail d’une primipare âgée (une femme dont la première grossesse est tardive) est en général plus long. Ceci-dit, même si les complications qui peuvent survenir sont nombreuses, elles peuvent très bien être évité si la future maman effectue correctement le suive de sa grossesse. Pour cela, une consultation mensuelle et nécessaire de même que trois échographies. Aussi, une vigilance accrue est de rigueur pour que la grossesse et l’accouchement se passent sans tracas. Mais la meilleure manière de diminuer ces risques est le bilan préconceptionnel.

Je partage avec plaisir (10 Pts Club) 🙂
  •  
  •  
  •  
  •  

Nous serons ravis de vous lire

Laisser un Message

X
- Entrez votre position -
- or -
Register New Account
Reset Password